lundi 16 novembre 2009

L’Aléatoire



                          L’Aléatoire 


Il s’impose  dans ma vie comme une belle et morne série mathématique:
- le cinq, le huit, le neuf,

il me donne la soif de l’infini et me promet
les jardins du paradis
- le vingt-neuf, le trente-trois, le quarante,
 
et lui-même, impensable et vain, en tangente, 
ne s’accroche qu’aux paroles que je prononce
sans façons, sans tout à fait me croire, 

dans le rythme des mes syllabes numériques, géométrique
s,
totalement aléatoires.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés